Directives anticipées

Pourquoi rédiger ses directives anticipées ?
Toute personne majeure a la possibilité de rédiger, pour le cas où elle ne serait plus en état d'exprimer elle-même sa volonté, des directives anticipées. Leur objet est de permettre à la personne de faire connaître ses souhaits quant à sa fin de vie (notamment en ce qui concerne la limitation ou l’arrêt des traitements).

Lorsque des directives anticipées existent, le médecin doit en tenir compte. Toutefois les directives anticipées n'ont pas de valeur contraignante pour le médecin. Celui-ci reste libre d'apprécier les conditions dans lesquelles il convient d'appliquer les orientations exprimées par le patient dans ce document compte tenu de la situation concrète et de l'évolution éventuelle de l'état de l'art médical.
Lors de son admission dans l'établissement, le patient peut signaler au médecin qui le prendra en charge au sein de l'établissement l'existence de directives anticipées et indiquer les coordonnées des personnes auxquelles il les a confiées.

 Un document écrit et authentifiable
Les directives anticipées se présentent sous la forme d'un document écrit et authentifiable (nom, prénom, date et signature). Si la personne ne peut les rédiger elle-même, deux témoins, dont la personne de confiance, attestent qu'elles correspondent à la volonté clairement exprimée par la personne.
 Télécharger le formulaire

 Renouvellement ?
Elles doivent être renouvelées tous les trois ans ou être établies depuis moins de trois ans avant que la personne ne soit plus en état d'exprimer sa volonté (par exemple en cas de maladie neurovégétative). Elles sont révocables à tout moment.

En savoir plus

Toute l’équipe de soins et la CDU sont à votre disposition pour répondre à vos questions.
Téléphone : 03 84 79 66 41

Voir notre plaquette

Les directives anticipées se présentent sous le forme d'un document écrit et authentifiable.
 Télécharger le formulaire